Madame, Monsieur,

Les 12 et 19 juin prochains les électeurs seront appelés aux urnes pour l’élection législative. Les députés élus au suffrage universel auront à défendre les dossiers réunionnais au plus haut niveau de l’État.

Ainsi, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de La Réunion entend placer au coeur des débats les préoccupations des artisans. C’est la raison pour laquelle j’ai le plaisir d’adresser aux candidats à l’élection législative les 10 propositions du réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat.

Ces mesures portent sur l’écosystème et la fiscalité des entreprises artisanales ainsi que sur la formation initiale et continue des artisans. Elles sont très attendues et considérées comme prioritaires par les chefs d’entreprise artisanale consultés. Ces propositions, en effet, visent à moderniser et faire grandir les entreprises, former des jeunes, recruter des collaborateurs mais aussi envisager sereinement la transmission.

Pour rappel, l’artisanat à la Réunion représente 23 000 entreprises et fait vivre 52 000 familles. Dans l’économie réunionnaise le secteur pèse 2 milliards d’euros d’investissement. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat, en lien direct avec les artisans réunionnais, forme chaque année plus de 2000 jeunes dans ses 5 centres de l’URMA (Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat).

Je souhaite donc que nos propositions retiennent toute votre attention et alimentent les programmes électoraux afin de trouver par la suite une traduction législative.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de mes salutations les plus respectueuses.

Bernard PICARDO, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Retour haut de page